L'aventurière du jour

18:02


Pour une expérience totale, branchez vos écouteurs et cliquez ici


La jungle, extérieur jour.

L'atmosphère moite et lourde pesait sur Marion depuis plusieurs semaines. Seule face à la nature, elle luttait pour sa vie à chaque instant de la journée, à chaque instant de la nuit. Les bruits inconnus étaient partout. Chaque pas était une étape vers la survie. Elle transcendait ses limites, craignant que son corps ne lâche mais il n'en était rien. Elle était forte et déterminée. Elle n'avait gardé que ses chaussures qui lui servaient à assommer les pythons dont elle consommait la chair. Ses vêtements étaient devenus inutiles et encombrants. Elle voulait se détacher du monde moderne. 

Les semaines passant, Marion trouvait de moins en moins de nourriture. Elle buvait l'eau qu'elle récoltait dans les fleurs et mangeait des racines de manioc. Malgré des conditions extrêmes, Marion communiait avec la nature. Elle fusionnait avec elle. Elle était la nature. Son sang devenait sa sève, sa peau devenait son écorce. Elle sentait le souffle de l'air humide traverser ses cheveux comme il traversait les branches des arbres. Elle était un grand baobab veillant sur le monde.

Mais soudain, tout changea. Alors qu'elle se dirigeait vers le nord en se guidant avec la mousse accumulée sur l'arrière de ses talons hauts, une violente douleur lui traversa l'abdomen. Elle poussa un cri, elle avait le souffle coupé. L'angoisse s'empara d'elle. Elle sentait son ventre se tordre, elle avait chaud, elle avait froid, elle avait peur. Prise de vertiges, elle s'arrêta un moment pour reprendre ses esprits. Elle compris rapidement que si son esprit disait oui, son corps lui disait non. Mais elle ne pouvait pas abandonner maintenant. Elle se dirigea rapidement vers un buisson de fougères sauvages pour se soulager. Un sentiment de légèreté l'envahit aussitôt. Ce qui ne la tuerait pas la rendrait plus forte.


Photo originale pour un magazine de mode russe 

You Might Also Like

0 commentaires

Vous êtes des chatons en laissant un commentaire, vous seriez encore plus chatons en mettant un pseudo. "Anonyme", c'est un peu ennuyeux. Soyez fous, par exemple "Cacahuètedu38" ou "Diplodocus92" ou "Zayn Malik" ;)